Crée pour le projet “Des Mondes Possibles“ Commissariat Emeline Dufresnoy, Mérignac Avril 2021

Mérignac Photo. Façade de la médiathèque de Mérignac. Waters Rising 33 m x 2,80 m

Waters Rising est une installation photographique crée pour le projet des Mondes Possibles à Mérignac.
 
A l’ère de la généralisation des technologies numériques, la production d’images connaît une croissance hyperbolique, qui grâce à l’automatisation des machines se traduit par la réalisation quotidienne de million de clichés… Drones, satellites, capteurs divers ou dispositifs de cartographie comme Google Earth, capturent tout type d’image, enregistrant des images de villes, de l’environnement… Ces technologies s’inscrivent dans la généralisation de la gestion automatisée des données produites, elles sont analysées, transformées et diffusées grâce à des ordinateurs et des programmes, qui dépassent la simple fonction de capture et nous interroge sur la vraisemblance de ces images et leur statut.
Water Rising, explore comment un logiciel comme Google Earth peu rendre compte de ce phénomène, et comment une Intelligence Artificielle arrive à proposer un modèle photographique de représentation d’un territoire à partir d’images satellitaires.
En étudiant ces images, nous pouvons nous apercevoir que les images que propose Google Earth à cet endroit, contiennent de nombreux bugs. Ces territoires, étant de moindre importance l’IA combine des images de différents satellites des années 1990 à 2018 ceci afin de proposer une image du dit espace. Ces Paysages se retrouvent alors composées de différentes résolutions, mais aussi de différentes temporalités. Dans une même image, nous pouvons retrouver associé des images des années 90 à 2018 captées en été, en hiver, des modélisation de jour et de nuit qui dénotent de la captation primaire de ces espaces par un satellite.
Au travers de ce premier questionnement sur la matérialité des images et sur leur statut, Waters Rising explore le sujet de la fonte des glaces due au réchauffement climatique sur un espace géographique choisit qu’est la côte du Groenland et interroge sur les conséquences de la montée des eaux sur les territoires côtiers des autres continents et leur mise en péril.
Ces paysages lointains, en constante évolutions obligent les hommes à repenser leur rapport avec le milieu naturel qui les entoure, et à envisager de manière globale les effets locaux qui pourraient advenir. La possible géomorphose de nos espaces de vie conditionnent obligatoirement une réflexion sur nos pratiques futures et nos modes de consommation.
 
Lionel Bayol-Thémines

Waters Rising is a photographic installation created for the Mondes Possibles project in Mérignac.

In the era of the generalization of digital technologies, the production of images is experiencing hyperbolic growth, which, thanks to the automation of machines, translates into the daily production of millions of images … Drones, satellites, various sensors or devices mapping such as Google Earth, capture any type of image, recording images of cities, the environment … These technologies are part of the generalization of the automated management of the data produced, they are analyzed, transformed and disseminated thanks to to computers and programs, which go beyond the simple function of capturing and questioning us about the plausibility of these images and their status.
Water Rising, explores how software like Google Earth can account for this phenomenon, and how Artificial Intelligence manages to offer a photographic model of representation of a territory from satellite images.
By studying these images, we can see that the images offered by Google Earth in this location contain many bugs. These territories, being of less importance, AI combines images from different satellites from the years 1990 to 2018 in order to provide an image of said space. These Landscapes are then made up of different resolutions, but also of different temporalities. In the same image, we can find associated images from the 90s to 2018 captured in summer, in winter, day and night models which denote the primary capture of these spaces by a satellite.
Through this first questioning on the materiality of images and their status, Waters Rising explores the subject of melting ice due to global warming on a geographical area chosen that is the coast of Greenland and questions on the consequences of the rise. waters on the coastal territories of other continents and their endangerment.
These distant landscapes, in constant evolution, force people to rethink their relationship with the natural environment which surrounds them, and to consider in a global way the local effects that could occur. The possible geomorphosis of our living spaces necessarily condition a reflection on our future practices and our consumption patterns.

Lionel Bayol-Thémines